Projet 100 : dressing minimaliste

12 Nov 2017

-Edit en juillet 2019-

 

J’ai enfin réussi le challenge que je m’étais donné en février 2016 : avoir 100 vêtements !

 

en 2016, j’en avais marre d’avoir une armoire PAX de 2 mètres de large remplie à ras-bord mais de porter toujours les mêmes vêtements confortables au quotidien. Un jour j’ai regardé des photos souvenirs et je me suis aperçue que c'était toujours les mêmes vêtements et j’ai eu envie de changer et de challenger un peu ma routine plan-plan… Du coup j’ai enlevé tous mes vêtements habituels pour m’obliger à mettre les 90% restant. J’ai aussi utilisé la méthode des cintres à l’envers que l’on remet à l’endroit sur la barre lorsque l’on porte le vêtement. Au bout de 6 ou 12 mois les vêtements sur les cintres qui étaient restés à l'envers ont été vendus sur Vinted. Personnellement ça allait déjà beaucoup mieux !

 

En faisant des recherches sur le poids écologique de l’industrie textile dans le monde, je me suis rendue compte que ne plus participer à cette consommation compulsive aidait également écologiquement. J’ai donc favorisé les vêtements de seconde main car tout vêtement déjà créé et UTILISÉ permet d'éviter d'en créer un nouveau pour rien. On devrait tous utiliser ce que mère nature nous a déjà donné avec ses matières premières au lieu de constamment puiser encore pour créer des choses qui existent déjà. Et bien sûr je privilégie les matières naturelles et j'évite les matières synthétiques qui ne sont rien d’autre, pour la plupart, que du plastique et donc du pétrole.

 

“Pour cultiver le coton d’un T-shirt classique, il faut 2700 litres d’eau, dont 45 % pour l’irrigation.

Il faut ajouter à ce bilan, 400 litres pour sa fabrication

et 1200 litres pour son lavage au cours de son cycle de vie.”

Consoglobe

 

Il y a aussi la dimension santé : les teintures et produits toxiques divers mettent environ 6 mois à s’évaporer donc un vêtements d’occasion à généralement déjà été libéré de ces matières (même combat avec les meubles). En achetant d’occasion j'expose donc beaucoup moins mon corps & poumons aux agressions externes.

 

Je vais maintenant vous expliquer pourquoi je me suis fixée 100 vêtements et pourquoi je l’ai appelé projet 100 :

 

J’ai tout d’abord lu à propos du "333 project" (33 vêtements tous les 3 mois)

Je trouvais ce principe de 33 vêtements par saison hyper intéressant. Dans ce chiffre vous incluez également les chaussures, sacs et accessoires mais pas les vêtements spéciaux comme les vêtements de nuit ou de sport. Ce que j’aime dans cette méthode c'est le fait qu’il y ait 33 vêtements d’hiver, 33 vêtements d’été et 33 vêtements demi-saison. Afin de garder ce chiffre il faut enlever un ancien vêtement chaque fois que l’on en achète un nouveau ce qui fait beaucoup plus réfléchir et évite donc les achats compulsifs. Au total cela fait 99 vêtements à l’année et cela me semble un peu réducteur mais pourquoi ne pas essayer ? J’aime bien l’idée du chiffre ! Cependant je n’aime pas du tout le coté “capsule” de saison où chaque saison il faut ressortir la bonne capsule et stocker la précédente afin de créer un sentiment de manque et d'avoir un sentiment de joie lorsque l’hiver suivant on peut retrouver les vêtements que l’on attendait depuis 9 mois...

 

Puis quelques mois plus tard j’ai lu "La magie du rangement" de Mari Konmari. Livre très intéressant dans sa globalité mais sa méthode d’organisation du dressing était tout aussi intéressante : tout avoir en un seul et même endroit ! Elle explique que d’avoir ses possessions éparpillées nous fait stocker et accumuler plus car on ne se rend pas compte de ce qu’on a dans sa globalité. Elle conseille également sur le sentiment de culpabilité : il ne faut garder des vêtements dans son dressing que parce qu'on les aime ou qu’ils sont utiles. Bref j’ai mis plus d’un an pour enlever des cadeaux offerts que je ne voulais pas jeter mais que je ne mettais pas… merci la méthode konmari :)

 

Je me suis donc créé une méthode à moi qui me correspond parfaitement :

LE PROJET 100

 

Il y a l’idée du chiffre 100 qui reprend les 99 du projet 333. Cependant je ne compte pas les bijoux mais seulement les écharpes en plus des sacs et des chaussures dans les “accessoires”. Je ne compte pas non plus les vêtements spécifiques de nuit et de sport mais je pourrais les inclure si j'arrive un jour à un équilibre parfait à moins de 100.

Afin de garder ce chiffre intact j'enlève un vêtement quand j’en achète un nouveau (dont je réfléchis bien avant de faire un achat compulsif même si cela m'arrive encore parfois).

 

Voilà mon tableau perso :

 

 

 

Pour les raisons écologiques que j’ai expliquées plus haut mais également pour des raisons financières, j'essaye d'acheter le plus possible d'occasion chez Vinted en grande partie. L’argent que je reçois lors d’une vente est utilisé pour l’achat d’un nouveau vêtement… la boucle est bouclée.

 

En mai 2018 sur mes 93 vêtements, 26 étaient de seconde-main :)

Sur Vinted je n'achète que des vêtements qui porte encore l'étiquette : robe Sessun à 50€, perfecto en daim Mango à 30€, jean noir Diesel à 20€, pantalons chino bordeaux Scotch&Soda 30€, etc

Si vous n’êtes pas encore sur Vinted et que vous voulez commencer à vider/vendre voici mon lien de parrainage :

https://www.vinted.fr/invite/siana1

Si vous voulez m'acheter quelque chose n’hésitez pas à dire que vous venez du blog ou d'Instagram je vous baisserai encore plus le prix.

 

Cela vous inspire ou êtes-vous encore sceptique? Bien sûr il faut prendre son temps et se fixer des paliers avant de vouloir atteindre 100… 

Mon seul regret est d'avoir commencé à réduire avant de compter mes vêtements au tout début et je pense que je dépassais largement 200 vêtements sans hésitation.

 

 

Partagez cette méthode à vos amis !

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Vous aimerez aussi :

Découverte du Feldenkrais - réapprendre à bouger

Le PDT - Personal Design Thinking

1/15
Please reload

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now